Accueil‎ > ‎Articles‎ > ‎

Alimentation biovitalisante


 « LOU MEIOUR MEDECIN, ES LOU TOUPIN »

LE MEILLEUR MEDECIN, C’EST LA MARMITTE  (Proverbe occitan)

 

A ce jour de nombreuses écoles nous proposent différents réglages alimentaires : Méthode KOUSMINE, Pr JOYEUX, Dr SEIGNALET,

 R. MASSON, A. PASSEBECQ. Qu’en penser ?

Je vous proposerai dans les stages une synthèse de bon sens accessible à tous en essayant de faire rimer « SANTE ET GOURMET » et en respectant les saisons.

Cette alimentation sera de Prévention santé

 (dans certains cas pathologiques il faudra plus de rigueur.)

 

Il est un dénominateur commun à ces différentes écoles :

  1. L’importance d’une alimentation saine, biologique, équilibrée et de saison.
  2. L’utilisation des huiles végétales de première pression à froid (olive, colza, noix) les acides gras qu’elles contiennent sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme.
  3. L’introduction des produits complets biologiques (sucre, sel de Guérande, pain d’épeautre, céréales non-glutineuses (riz, mais, quinoa, millet, sarrazin)
  4. La consommation d’aliments cru : 60%, l’hiver 80% l’été

    par repas (pour un apport indispensable d’enzymes, vitamines,  

    minéraux, oligo-éléments.  

5. La diminution voire la suppression (dans les pathologies 

   allergiques et inflammatoires) des produits laitiers  qui ne sont

   pas comme on nous le dit, nos amis pour la vie !

6. La suppression des sucres blancs raffinés et des édulcorants de 

    synthèse. (aspartame, saccharine..)

 

Je ne manquerai pas d’évoquer l’importance de prendre le temps de manger calmement en ensalivant,  mastiquant correctement les aliments et de consommer une eau minérale acide réduite de type Volvic ou Mont Roucous ou filtrée  (type DOULTON)

Utilisez le mode de cuisson « vapeur douce » ou « étouffée tout doux »   Supprimez le  grignotage source de fatigue digestive.

 

       Il me parait important de développer certains points :

 

  1. LES PRODUITS COMPLETS bio nous permettent de pallier les carences et pollutions alimentaires. Ils ne sont pas seulement exempts d’engrais, pesticides, OGM, irradiations mais ont une valeur qualitative nutritive nettement supérieure à ceux issus de l’agriculture industrielle (des études de l’Insern de Marseille et ABARAC du Pr JOYEUX en témoignent)

 

  1. En ce qui concerne LES CEREALES, consommez de préférence les non glutineuses que sont le riz, le mais, la quinoa, le millet, le sarrazin. Préférez l’épeautre au blé (pain, farines, pâtes, pâtisserie.)

 

    Le GLUTEN contient de la gliadine qui est une protéine      

    allergisante  qui  peut   être  pathogène  chez certains.  Chez   

     les  personnes  intolérantes, elle attaque les muqueuses

    digestives quine peuvent plus traiter ni assimiler les nutriments.

   Cela peut entraîner troubles digestifs, diarrhées, anémie, plus 

    grave encore la maladie coeliaque (véritable allergie au gluten)

Les LEGUMINEUSES seront pré-germées avant cuisson 

Ne pas abuser de SOJA, bien qu’étant une excellente source de protéines, il est riche en purines et en phyto-oestogènes, le préférer fermenté : tamari, shoyu, tempeh.

 

  1. LES PRODUITS LAITIERS  contiennent certes du calcium, mais en trop grande quantité ce qui rend le magnésium quasi inopérant et entraîne un appauvrissement dans les cellules nerveuses et musculaires Le lait de vache n’est pas spécifique à l’homme et contient des acides gras à grosses molécules lipidiques que le foie humain a du mal à digérer à fortiori lorsqu’il est cuit.

 Les protéines se présentent également sous forme de grosses molécules difficilement dissociables dans l’estomac de l’homme qui ne sécrète pas la présure permettant leur digestion gastrique, la pénétration dans le sang de ces albumines mal digérées (caséines) peut entraîner des réactions allergiques. Enfin le tube digestif de l’homme sécrète peu ou pas de lactase, ferment digestif nécessaire pour la digestion correcte du lactose, sucre du lait.

Le lait de vache contient des hormones spécifiques à la race bovine et non à la race humaine (un veau prend environ 200 kg en 1 an, un être humain 60 à 90 kg en 20ans. (perturbation du Système hormonal et sein prostate)

 Les troubles liés à la surconsommation vont entraîner problèmes digestifs, cutanés, respiratoires, inflammatoires. Je vous conseillerai donc de supprimer le lait de vache et de consommer très parcimonieusement des fromages à pâte crue de chèvre et de brebis.

     En cas de pathologie sévère, supprimer tous produits laitiers  

     durant un certain temps, le résultat est concluant.

 

  1. Les aliments hyper-vitalogènes comme les GRAINES GERMEES et les JEUNES POUSSES ainsi que les jus de légumes et fruits sont de véritables mines de vitamines et minéraux et les fruits secs et oléagineux devraient remplacer les gâteries trop sucrées de nos enfants.

2- Attention à la consommation de fruits et yaourts trop acides en 

    fin  de repas.

 

3- En compléments alimentaires utiliser des aliments naturels:

     le green magma (jus de pousses d’orge)

     le plasma de Quinton (eau de mer)

     les omega 3, les acides gras de poisson DHA et EPA

     et les  huiles de bourrache et onagre.

 

 

EN RESUME

                        Jouez le petit déjeuner de ROI

        le repas de midi de PRINCE et le repas du soir de PAUVRE.

Pensez à individualiser votre alimentation en fonction de votre tempérament, de votre activité physique de vos goûts et des saisons.

 

A bon entendeur !!!   BONNE SANTE   BONNE VITALITE

                                  Françoise JADAS