Accueil‎ > ‎

Qui suis-je ?

Je suis Bionutritionniste, Naturopathe, 

Conférencière, organisatrice de STAGES NUTRITION - SANTE NATURELLE , SEJOURS vitalité et CURES détox 

Auteure du livre et DVD : La cuisine santé vitalité à tout âge et pour bébés, enfants, étudiants.

 J’enseigne en région  Midi Pyrénées, Languedoc, Provence et Paris.


De formation scientifique au départ (Biologie Biochimie)  j’ai travaillé en laboratoire d’Hématologie au Centre de Transfusion Sanguine de Toulouse et  en  Laboratoire d’Anatomie pathologique.

A la suite  de nombreux problèmes de santé et  passionnée par la PREVENTION  je m’oriente vers la Bionutrition et l’enseignement des méthodes naturelles. J’obtiens mon diplôme de conseillère en Hygiène et diététique et de Naturopathe à  l’Ecole de VIE et ACTION dirigée par André PASSEBECQ (ex chargé de cours à la faculté de Médecine de Paris).

Je poursuis  les formations de l’Association KOUSMINE française dont je suis membre.

 (Le Dr KOUSMINE a obtenu la médaille de Vermeil de l’ordre du mérite)

Je fais ensuite l’école de naturopathie de Robert MASSON  Directeur du CENA et Naturopathe de grand renom, auteur de nombreux ouvrages publiés chez Albin MICHEL.

Passionnée par cet enseignement j’approfondis  les ouvrages du Pr. MARCHESSEAU (Biologiste et Pionnier de la Naturopathie), de Daniel KEIFFER.Président de la FEHNAMAN (Fédération européenne naturopathie) du 

Pr JOYEUX (cancérologue) auteur de « Changer d’alimentation » du Dr SEIGNALET « L’alimentation ou la 3ème Médecine » ainsi que ceux de David SERVAN SCHREIBER Psychiatre auteur de Guérir et Anti Cancer.


Je découvre TERRE VIVANTE (Centre Ecologie et Agriculture BIO) qui me permet de découvrir le jardinage bio ainsi que l’habitat écologique et la Médecine environnementale.

Je propose une synthèse des ces différentes écoles et mon approche est souple, sans dogmatisme, adaptée à la vie actuelle et au tempérament de chacun. La BIONUTRITION représente pour moi un réglage alimentaire « vitalisant » qui permet de pallier carences et pollutions alimentaires avec les produits bios, complets, non-raffinés, le cru, les modes de cuisson vapeur douce et surtout le plaisir et la convivialité.

J’approfondis les techniques de GESTION DU STRESS et me spécialise en massages bien-être (école SAVATOVSKI et Institut pratique du massage de Paris.)


Sportive et consciente de l'importance de la respiration et du mouvement, j'introduis dans les séjours exercices respiratoires, gym chinoise, qi-qong .....


Je transmets  mon savoir faire avec passion, dynamisme et sympathie à travers les différents STAGES où médecins et thérapeutes m’adressent leurs patients.

Cet enseignement est ouvert à tous, au personnel médical, au personnel des entreprises, aux seniors et surtout GRATUIT pour les jeunes et les personnes ayant des problèmes financiers si elles amènent 2 personnes, afin que cet enseignement soit à la portée de tous.

Ces 5 piliers de la santé

NUTRITION / SANTE NATURELLE/  GESTION DU STRESS / OXYGENATION / HABITAT SAIN-ECOLOGIE

vous permettront de PREVENIR et d’accompagner naturellement de nombreuses pathologies : 

insomnies, poids, rhumatismes, problèmes ORL, allergies, nervosité, hyperactivité de l’enfant, Alzheimer, Parkinson, Cancer etc.   

                       Nous ne remplaçons pas la Médecine qui est utile dans les pathologies graves et lourdes et dans l'urgence                        

                                                     mais nous jouons une CARTE PREVENTION SANTE incontournable

                                                           nous situant dans un axe de Médecines complémentaires.


                                                           Dans mon  STAGE 1  Nutrition  :

Je vous invite à découvrir de nouvelles astuces faciles et rapides pour la cuisine de tous les jours, à utiliser de nouveaux aliments complets, vitalisants et anti-oxydants, les modes de cuisson vapeur douce et de nombreuses recettes vitalité.

 

                                                            Dans le STAGE 2   Santé naturelle  :

Je vous dévoile une approche préventive et globale de la santé.

Se détoxiner, se revitaliser et se stabiliser avec la Naturopathie : drainages, équilibre acido-basique, hygiène intestinale.

Durant les SEJOURS et CURES j’aborde les 5 piliers de santé et les CURES DETOX,  faciles à réaliser en groupe, sont très demandées et à découvrir.

                                                                                      Elles apportent un véritable bien-être physique et psychique.

 Vous retrouvez mon enseignement sur le DVD  et  je propose une

 FORMATION DE CUISINE SANTE VITALITE  qui passionnés souhaitent enseigner à leur tour ce nouvel art de cuisiner sain.       

                                                                  (Me contacter au 05 34 42 18 33)

                                                                 MANGEZ SANTE, MANGER GOURMET

                                                                MANGER SAVEUR, MANGER MINCEUR

                                                                      Naturellement vôtre Françoise

________________________________________________________________________________________________________________



   En toute sympathie et sans prétention aucune je partage avec vous une partie du livre que j'écris et qui éclaire ma passion d'enseigner.


  UNE PASSION : LA SANTE NATURELLE      LE PREMIER PAS TRACE LE CHEMIN…

 

                                                                         Mon enfance :

 

Mes premiers pas vers les Médecines naturelles à Caylus en Quercy (ce vert pays qui est le mien) furent l’admiration que j’eus pour ma petite MAMAN : elle  éteignait le feu, faisait les piqûres  aux malades du village, soignait ses rhumatismes avec les « poutingues » de Maurice MESSEGUE, nous massait sur la table en bois de la cuisine et était la psychothérapeute des jeunes filles en souffrance de leur mal d'amour.

Elle n’était pas diplômée d’ETAT,  elle était diplômée du CŒUR……

 

Mon PERE, que j’aimais beaucoup attendait un garçon pour prendre la succession de l’entreprise de maçonnerie qu’il dirigeait. Il devait s’appeler Jean François et c’est une « pouparde » de 4,800 kg qui vit le jour et que l’on appela « Françoise », ce petit être féminin qui devint très vite un « garçon manqué ».

Il me prenait sur ses chantiers et prétendait que j’étais son meilleur manœuvre. Il me donna le goût du travail bien fait et m’apprit le respect de la Nature. Je lui ai promis de construire un jour ma maison, il sera fier de là haut lorsqu’il verra qu’elle est biotique et bioclimatique.

 

L’être exceptionnel qui marqua beaucoup mon  enfance et qui me mit aussi sur le chemin  fut mon

 PEPE PAUL  (gendarme et ancien anesthésiste des hôpitaux militaires, il avait mené 400 maquisards pendant la guerre !) et était le seul à me faire obéir, avec lui je n’avais pas le choix aussi je décidai d’en faire un bon copain. Je lui dois beaucoup et les soirées entières passées avec lui à « potasser » les vertus des plantes médicinales séduisaient mon esprit d’enfant.

Il était à ses heures « guérisseur de verrues » et les gens venaient de mille lieues à la ronde pour le consulter. Le jour de ma première communion, il me prit à part et me dit :

 Tu es ma première petite fille, tu es la plus « cabocharde » mais c’est à toi que je veux léguer mon Don. J’étais très fière et me sentis « chargée de Mission ».

 Je faisais disparaître à mon tour de nombreuses verrues gracieusement, précisant que le don de Dieu était gratuit, le plus beau cadeau étant la gratitude que l’on m’offrait.

                                                                        

 

                                                                                Mon BON DIEU

 

Dans mon enfance il y eut deux « BONS DIEUX « : celui de mon père qui allait à la messe 2 fois par semaine, mais ce Bon Dieu m’interdisait de regarder les garçons et d’aller danser, ce qui ne me satisfaisait guère, il m’avait traumatisé lorsque au catéchisme j’avais envoyé un petit mot à Jean Pierre (le blouson noir de l’école laïque) sur lequel j’avais marqué « Je t’aime ».

 M. le curé l’avait intercepté et m’avait violemment frappée devant tout le monde, ce jour là le verbe AIMER devint pour moi un péché mortel et plus tard quand  je découvris l’amour, les flammes de l’enfer brûlaient mes fesses à chaque fois.

Il y avait aussi le BON DIEU  de mon grand père (qui n’était pas une grenouille de bénitier comme il avait plaisir à  dire.)

Ce BON DIEU la était tout à fait différent, il allait au bistrot, buvait du Ricard, nous donnait la permission de minuit quand nous allions danser, car oui, ce Bon Dieu habitait mon grand père et lui conférait des attitudes et réactions d’écoute, de compréhension et ce pouvoir énorme de guérison .

Et lorsque mon pépé Paul me parlait avec grande conviction de SON BON DIEU, entre une histoire de Jean JAURES ou Jean MOULIN et un reportage de Nick CARTER le détective, j’étais fascinée par la simplicité avec laquelle il communiquait avec LUI.

Ce BON DIEU je l’oubliai un peu durant ma jeunesse et le retrouvai plus tard auprès d’André PASSEBECQ, mon premier Professeur de Naturopathie dont je vous parlerai plus bas, il l’appelait « le grand architecte » (Ce DIEU là ne me quittera jamais plus et me donnera toute la force que j’ai eue pour enseigner la NATUROPATHIE.)

                                                                                       Ma jeunesse

 

  Grandissant et fascinée par la Médecine que m’enseignait mon pépé je décidai de faire des études de Biologie – Biochimie au Centre de Transfusion sanguine de Toulouse où je me spécialisai en Hématologie puis en Hémostase.

 

 Plus tard, j’eus l’occasion de travailler en labo d’Anatomie pathologique où l’on pratiquait les biopsies de tumeurs cancéreuses et je touchais de près tous les jours  cette maladie terrible.

  De cette période j’ai le souvenir de la compétence, de la disponibilité et de l’amour qu’avaient les médecins avec qui je travaillais et même si à ce jour je suis une voie autre que l’Allopathie je garderai pour eux toute mon admiration et mon profond respect.

Ils sont là pour l’urgence, pour l’analyse et les pathologies graves.

 

L’heure des épousailles vint et décidant d’avoir beaucoup d’enfants, (!) nous en procréions, avec mon ex-mari, 3 en 3 ans et demi. Ces 3 grossesses si rapprochées m’épuisèrent  et la série de problèmes arriva : je fis une grave hémorragie à la naissance de mon petit dernier qui entraîna une grande fatigue, suivie d’une anémie ferriprive (qui contribua à créer en moi une grande déprime) puis de rhumatismes, d’une hépatite virale, d’un nodule au sein  (commença  alors «la valse» des médicaments chimiques)

 

J’eus la chance de rencontrer  Guy LEJEUNE (Kiné Mézièriste)  à qui je dois beaucoup et qui m’orienta vers un jeune homéopathe qui me mit sur une nouvelle voie  et me permit de me sevrer d’une année de somnifères et anti-dépresseurs.

Elever mes jeunes enfants dans cet état fut pour moi une période de vie bien difficile et on peut comprendre combien aujourd’hui mon désir d’enseigner que l’on peut  «s’en sortir» et qu’il existe d’autres moyens que la médecine allopathique chimique, m’anime à travers les stages que j’organise.

Ma santé s’améliorait mais je restais  fragile.

 

            Un jour par hasard je découvris chez mes parents un prospectus  de l’école de Vie et Action (André PASSEBEQ)  que mon petit frère  Jean Claude « jardinier BIO en  herbe » avait commandé.

 Les mots « psychosomatique » et « naturopathie » sonnaient très mal à mes oreilles et lorsque je tombais sur la page  « Maternité et Grossesse heureuse » je commençais à sourire et à me moquer.

Comment  peuvent-ils prétendre cela, moi qui ai tant souffert ?

Chaque phrase m’interpellait et je ne pouvais y croire.

Il fallait aller « voir » pour « croire » et en quelques secondes je pris la décision de partir.

Avec ma  Renault 5,  faire 600 km pour aller suivre le stage, cela était impossible.

Avec mes mains tremblantes sur le volant et mes douleurs rhumatismales, cela était impossible.

Avec 3 enfants à la maison, cela était impossible.

Avec un mari qui allait devoir rester seul une semaine, cela était impossible.

Mais tout s’arrangea car les MAMANS sont toujours là et la mienne répondit présente pour assumer ma tâche auprès de tous.

 

A 35 ans  je n’avais jamais campé de ma vie, je me munissais d’un matériel sommaire et partais

le lendemain pour Vence suivre la formation de VIE et ACTION.

Cette semaine de stage et ma rencontre avec André PASSEBECQ et Yolande BUYSE  changèrent complètement ma vie et demeurent inoubliable : Un tournant  unique, une compréhension tellement différente de la maladie, une semaine bouleversante tant l’enseignement était exceptionnel. Je jetais mon bagage de scientifique aux ornières et j’adhérais à 200 pour 100 aux Méthodes Naturelles de Santé.

 

Sur le chemin du retour je savais qu’un jour j’enseignerais moi aussi la Naturopathie.

Mais il fallait suivre les cours, il fallait « bûcher» en aurais-je la possibilité avec mes 3 enfants en bas âge ?

En 6 mois, pratiquant l’hygiène alimentaire et la gestion du stress je retrouvais une FORME  spectaculaire, je rajeunissais, faisais profiter mes enfants de cet enseignement  et solutionnais les problèmes qui les affectaient : nervosité, asthme, anémie etc.

A cœur  vaillant rien d’impossible ! Je repris  4 ans de  cours et stages et obtins le Diplôme de Conseillère en Hygiène et diététique et de Naturopathe de L’Ecole VIE ET ACTION dans les années 1990.

                                                                         La Natutopathie

 

La NATUROPATHIE me séduisait mais mon esprit  scientifique me poussait à en savoir plus.

 Je découvrais alors l’ASSOCIATION KOUSMINE et les 5 piliers de la Méthode, mon côté cartésien était comblé car tous les médecins de l’équipe étaient ouverts à ce que j’avais appris et avaient un raisonnement ô combien passionnant.

Je suivais tous les séminaires et appréciais la sympathie et les connaissances des Dr BONDIL, BESSON, KEROS, DENJEAN et LABLANCHI. Ils  étaient comme tous les médecins, diplômés de la FACULTE de MEDECINE mais ils avaient cherché à voir plus loin. Je les défendais auprès des Médecins à  qui je faisais part de ce nouvel enseignement, cela était plus facile que de faire passer la Naturopathie.

Que de séminaires enrichissants à leur côté et que de bons souvenirs !

 

Marion KAPLAN femme de bon sens et passionnée de Nutrition m’avait beaucoup appris.

Plus tard en 2004 je réalisais  le rêve de me rendre sur la tombe  du Dr KOUSMINE à  LUTRY

 près de LAUSANNE. Je me recueillais, lui demandais de nous  protéger, de nous aider

à faire passer ce message de Prévention Santé et d’avoir enfin une reconnaissance plus officielle.

Je n’avais pas porté de fleurs et ayant toujours sur moi un prospectus de mes stages, j’écrivais merci CATHERINE, le déposais sous un bouquet, de chaudes larmes coulant sur mon visage à l’idée d’imaginer ce que je serais à ce jour si je n’avais pas découvert cet enseignement.

 

Sur mon chemin, le Dr SCHALLER,  médecin Suisse me séduisit par son côté plus souple et plein d’humour. Il avait la particularité de relier toutes les informations des différentes écoles et courants, son approche holistique  en faisait un Grand  des Médecines Naturelles.

Ces stages  SANTE SOLEIL et la joie qu’il nous faisait vivre demeurent  intacts en mon cœur.

          Ma fréquentation des grands Salons parisiens me fit connaître Daniel KEIFFER Naturopathe de grand renom  président de la FENAHMAN et Directeur du CENATHO (Collège Européen de Naturopathie Traditionnelle Holistique) je dirai de lui : la classe dans la simplicité et dans la mesure.

Je découvrais aussi  Alain ROUSSEAUX, Christian BRUN et étudiais leurs passionnants ouvrages.

Ils étaient tous élèves du Pr. MARCHESSEAU pionnier de la Naturopathie en France que j’avais connu à mes débuts. Nous lui devons beaucoup et je me permets de le citer car il nous a  tous mis sur la voie, même si sa Naturopathie est à ce jour un peu revue et mieux adaptée à l’époque actuelle.

 

J’eus l’occasion en 1995 de suivre l’école ISSA dirigée par Michel DOGNA (Ingénieur)

un être de générosité et d’une ouverture extraordinaire. Plus de soixante élèves à l’école de

TOULOUSE et une ambiance des plus sympathiques pour nous faire « ingurgiter » l’Energétique.

Les stages étaient inoubliables  et les professeurs de grande compétence.

Passionnée par ces différentes écoles je décidais un jour de co-organiser et de réunir les GRANDS des Médecines Naturelles sur un Paquebot via les Iles grecques.

Ce fut une réussite et les conférences s’enchainèrent avec un vif succès.

 

Robert MASSON, Naturopathe (ex chargé de cours à la Faculté de Médecine de

 PARIS 13) dont j’avais lu tous les ouvrages, s’installa à TOULOUSE en 2000 et eu la grande gentillesse de m’offrir 2 années de cours, connaissant le travail que je faisais en matière d’Education à la Santé.

 Deux années passionnantes qui complétaient ô combien mes connaissances. Il était le plus compétant en matière de physiologie digestive et avait un bon sens qui en avait fait le Fer de lance d’une Naturopathie à la portée de tous.

Les Dr Pierre et A.Marie TUBERY m’apportaient à leur tour de précieux outils  en matière d’accompagnement du cancer avec les plantes africaines et leur association « Solidarité et M.I.S.S (mouvement d’information sur la santé du sein). Ils méritent grande reconnaissance.

 

Plus tard les ouvrages de David SERVAN SCHREIBER « Guérir et Anti cancer » me confortaient dans les idées fermes que j’avais en matière de Nutrition. J’étais si heureuse qu’un Professeur tienne le même langage que nous naturopathes  et il avait le mérite d’avoir conquis le monde entier.

Quelle belle œuvre et quelle simplicité dans  sa communication !!

Nous avions beaucoup sympathisé et je lui avais offert les ouvrages des Drs Kousmine et Seignalet qu’il ne connaissait pas et qu’il parcourut avec un vif intérêt.

Sa mort me troubla profondément et j’écrivis pour lui un poème sur l’air du   IF de Kipling qu’il aimait tant.

 

 

Les années passaient et depuis 1990 j’enseignais l’Alimentation de Santé et la Naturopathie.

Très seule affectivement c’était ma seule raison de vivre et mes stages se succédaient.

 Je trouvais des lieux formidables et je compris que les personnes avaient besoin de loisirs, de détente aussi j’associais toujours le bien être (bains dans les eaux sulfureuses à Font Romeu où Thalassothérapie)  à cet enseignement que je voulais souple et à la portée de tous.

 

Au prix de nombreux sacrifices et d’une énergie terrible (je faisais tout toute seule : ma communication, la distribution à vélo des tracts et affiches (que je collais assez haut, en montant sur le porte-bagages afin qu’on ne me les décolle) les cours, les repas et j’eus en 20 ans certainement plus de 5000 stagiaires qui venaient de tous coins de FRANCE  apprendre la Naturopathie mais aussi retrouver leur cœur d’enfant à travers les fou-rire et les animations  amusantes que je proposais.

 

Je divorçais en 2000, ma passion pour les Médecines Naturelles dépassait la sécurité que j’avais auprès d’un époux qui m’offrait une vie de château mais ne partageait pas mon éthique de vie.

J’attendis que mon dernier enfant ait 18 ans pour partir.

C’était très dur pour moi, il fallait tout laisser, tout oublier et je choisis de fuir.

Je ne garderai de cette époque que les bons souvenirs et les satisfactions que me donnaient mes enfants qui grandissaient sans problème et qui étaient la vitrine de ce que j’enseignais et

je dirai seulement que pendant 10 ans j’ai préparé tous les dimanches cartons et valises….

Le « douloureux » de nos  vies, je l’enterrai définitivement pour le faire oublier à mes enfants.

 

Je pris ma voiture,  ma cocote vapeur, mes germoirs, mes râpes magiques, mon vélo (fidèle compagnon) et ma bibliothèque de plus de 300 ouvrages sur les Médecines douces.

 J’allais au bout de mes rêves : la Provence m’aiderait à oublier, le soleil serait mon meilleur amant et j’avais  en tête l’idée de construire un Centre d’enseignement aux Méthodes Naturelles.

Je vivais de mes cours et stages que je donnais au meilleur prix afin qu’ils soient à la portée de tous et m’adaptais à cette nouvelle vie où je me sentais au moins riche de cœur et libre.

 

 Après AIX,  AUBAGNE, mon rêve d’enfant : danser sur le Pont d’AVIGNON allait se transformer en « Chanter la Naturopathie » en AVIGNON. Cette ville  me fascinait et j’y semais quelques graines de Santé naturelle et de joie de vivre, l’année suivante je poursuivais ma tournée à MONTPELLIER.

Certains amis ne comprenaient pas et m’appelaient « BUTTERFLY »

Seuls mes enfants acceptaient tout, s’étonnaient de voir en moi une telle énergie et me félicitaient.

Ils étaient si compréhensifs et savaient qu’au moins dans cette partie  de ma vie je vivais un grand bonheur.

 

Mes AMOURS n’étaient guère satisfaisants et ma passion l’emportait toujours.

Les voyages formant la jeunesse et je partis en Suisse, Allemagne, Italie découvrir les grands Centres de Médecines Naturelles, je suivis l’Enseignement du Centre Hippocrate et j’approfondis mes connaissances en Médecine Chinoise. Je m’intéressais au passionnant enseignement d’Elke AROD Association STELIOR.

 

A MONTPELLIER je retrouvais avec joie le Professeur JOYEUX (Chirurgien, Cancérologue) 

J’organisais pour lui de grandes conférences en AVIGNON, ARLES, CAVAILLON, BEZIERS

C’était  un homme d’un charisme exceptionnel qui ne savait jamais dire non à mes propositions de conférences malgré ses multiples activités, d’une générosité envers les jeunes, donnant de son temps gratuitement pour les informer avec des mots simples et adaptés à cette époque de vie durant la quelle rien n’est mis en place officiellement pour les former à cet enseignement de Prévention Santé qu’est l’Alimentation. Je partageais avec lui et son épouse auteur du Guide pratique de gastronomie familiale cette passion et nous partions comme pour faire la fête, animer ses conférences, rentrant parfois très tard le soir alors qu’il travaillait bien tôt le lendemain.

 

 

     Je contactais aussi le Dr PAUTHE ami du Dr SEIGNALET auteur de l’alimentation crue.

MONTPELLIER, ville des grandes Facultés de Médecine avait  vu grandir le Dr SEIGNALET

auteur de L’ALIMENTATION OU LA 3ème MEDECINE. J’avais eu la chance de le rencontrer

à TOULOUSE et j’avais plaisir de visiter l’Hôpital St ELOI où il avait exercé.

Je pensais souvent à lui, promettant de donner  son nom à la salle de conférence de mon Centre et lui demandant de m’aider à trouver un lieu pour le construire.

En 2003 lors du Salon de Palavas, deux mois avant son décès il m’avait dit : Françoise, vous devriez former des jeunes pour que dans toutes les villes de France il y ait des personnes qui enseignent comme vous la Prévention Santé par l’Alimentation.

C’était un homme discret, peu bavard et ses quelques mots m’avaient beaucoup émue.

 

 Merci Jean SEIGNALET et paix à votre âme. Votre OEUVRE  et celle de Catherine KOUSMINE  sont  « D’AVANT GARDE » et comme le disait Margueritte YOURCENAR :

 

    « Dans tout combat, dans toute bataille ce sont les troupes d’arrière garde qui assurent les victoires et l’AVANT GARDE d’aujourd’hui, c’est l’arrière garde de demain. »

 

D’autres personnes  avaient enrichi mes connaissances :

Claude AUBERT (Terre Vivante) Claude PRADEL,  D et B. DARGERE

Matéo, Hélène MARGARINOS, Gérard, Diana CAZALS, JC REYGADE, Luc BODIN

Claudine RICHARD (Enseignement de l’Institut Hippocrate) Carole DOUGOUD

et les cuisinières émérites que sont Valérie CUPILLARD et Eva PASQUIER

 

Je faisais la synthèse de ce merveilleux enseignement, pas facile quand il y a parfois des divergences mais ce qui comptait pour moi était ce dénominateur commun :

 l’alimentation saine vitalisante BIO et le respect des Lois de la Nature, ma devise devenait :

 

«  LA VERITE EST DANS L’UNION DES DIFFERENCES »

 

Mes amis les Dr VAISSIERE, MAIGNAN et MENAT de Toulouse m’encourageaient et quand nous bavardions ensemble j’y croyais toujours plus fort, ils me donnaient l’envie de poursuivre cette passion qui m’animait mais me demandait pourtant beaucoup d’énergie et de courage.

 

    J’eus du mal à construire mon Centre à MONTPELLIER : le soleil coûte cher et les terrains sont rares. Un désir très fort me ramenait en Midi Pyrénées  où mes enfants se réjouissaient de mon retour :

 mon Tarn et Garonne natal, mon « VERT PAYS » et lorsque je foulais ses sentiers du Causse, retrouvais ses murs de pierres sèches, ses terres caillouteuses et l’odeur des chênes rabougris de mon enfance, je « craquais » et sentais très fort que c’était là que j’allais organiser mes prochains stages.

 

  Mon TARN et GARONNE et MOISSAC pays du Chasselas BIO où j’allais pouvoir faire mes cures de raisins dans un cadre des plus magiques !!

       L’esprit joyeux je rentrais à TOULOUSE, l’eau verte du canal du Midi et la brique rouge des Minimes, où j’avais mon petit appartement, m’accueillaient et réchauffaient mon cœur.

 

Comme avant, j’arrêterai mes pas au CAPITOLE, sur ce petit marché BIO du samedi matin

(où je prenais de nombreux contacts) comme avant, j’y distribuerai mes petits tracts jaunes,

sur mon petit vélo rouge, en y croyant toujours, en y croyant encore…..

 

                                             Mon cartable  bourré de coups de poings,

 je finirai bien Mémé castagne pour défendre encore de nombreuses années la Santé Naturelle……

 

O MOUN PAÏS !    JE NE TE QUITTERAI  JAMAIS PLUS !

et c’est sur ma terre que je planterai ma tente de SANTE NATURELLE.

                                                                                        Françoise JADAS-DELCUZOUL      


_________________________________________________________________________________________________________________________________________________                   


Petit poème qui a jailli de mon cœur en quelques minutes lorsque j'ai appris le décès  

de David Servan Schreiber avec qui j'avais partagé sympathie et longues discussions

 David,

Tu as pu voir fleurir l’ouvrage de ta vie

Et sans dire un seul mot, n’as cessé de bâtir

Pour toujours mieux cerner l’étrange maladie

Qui ne cesse de croître, ce Cancer de folie.

 

Tu as su rester digne en étant populaire

Tu as su rester peuple en conseillant les rois.

Tu as su respecter tes amis, tes confrères

Tu as su accepter qu’ils soient  maître pour toi.

 

Tu as su méditer, observer et connaître

Ces nouvelles thérapies qui peuvent faire renaître :

Travail sur le mental et médecines holistiques

Qui t’ont valu  parfois quelques amères critiques.

 

Tu nous as inculqué le respect de la nature

Que ton enseignement en ce monde perdure,

Mais ce que nul autre n’avait fait avant toi,

Tu nous a appris à mourir sans aucun désarroi.

 

Merci, merci David pour tes belles paroles,

Elles couvriront le monde comme une parabole

Qui n’en finira pas d’ouvrir tous les esprits

Et de voir toutes Médecines un grand jour réunies.

 

A l’heure où tu as senti cet appel du tombeau

Quant Atropos la Parque a pris ses grands ciseaux,

Sans détourner la tête et sans rien regretter,

Tu es parti t’endormir à l’ombre de ton clocher.

 

Dans nos cœurs murira ta belle leçon de vie,

Tu resteras un grand homme, David.

__________________________


Un autre petit Hommage que j'ai écrit pour Jean FERRAT pour son engagement pour l'écologie

et que je partage avec vous

                                                    A NOTRE GRAND Jean       Françoise JADAS

 

On t’a attendu toute la matinée

Nous étions vingt et cent, collés et serrés.

Tu voulais mourir au soleil

Le ciel était bleu à nul autre pareil.

Durant toute une vie tu nous as bercés

De tendres poèmes souvent engagés,

Même ceux qui avaient pris la porte à droite

Avaient les yeux mouillés et leur peau était moite.

Tu vas croiser ton chef de gare

Avant de prendre ton dernier train

Vers les cieux où tu prends la barre

 Le temps des cerises viendra enfin.

 

Ta montagne sera toujours belle

On ne verra pas le temps passer

Les hirondelles battront de l’aile

Quand l’automne elles voudront annoncer.

Là haut dans ton palais d’étoiles et de lune

Ta môme et Ouralou seront à tes côtés,

Nous en bas sur la terre brune

Nous continuerons à t’aimer.

 

Que ferons-nous sans toi qui ouvrais les consciences

La NATURE prendra-t-elle place à la science ?

Ce que tu chantais était beau :

Pour les enfants des temps nouveaux

Restera-t-il un chant d’oiseau ?

Un jour, un jour viendra où les gens s’aimeront

Et pour passer le temps nous chanterons

En famille, en amour ou entre amis

Que c’est BIO, c’est BIO la vie !!!